Je voudrais que ma voix

Traverse les montagnes

Qu’elle chante les châtaignes du Gnolo

La fraîcheur de leur ombre en plein midi.

 

Je voudrais qu’elle exhale

Les senteurs de la pinède, gorgée de soleil

Qu’elle m’enchante

Du concert des cigales

 

Je voudrais qu’elle me transporte

Au cœur du Régino, mon village

A écouter les contes de Jean-Baptiste

Autour d’un verre de vin sans raisin

 

Je voudrais qu’elle déclare ma flamme

A la belle Angèle et ses poissons blancs

A Calvi au pied de la citadelle

Quand elle résonne de la marche des légionnaires.

 

Je voudrais qu’elle apaise

Les lamentations du berger dans la solitude des Agriates

A la recherche de la lampe à huile merveilleuse

Lumière de son enfance.

 

Mireille Héros

Mars 2018